Clique sur la photo de Les fantasmes se réalisent toujours pour voir son profil !

Lucie s’est réveillée à 11 h 30, groggy mais pas avec la gueule de bois. Son petit ami Steve était évanoui, nu, sur le lit à côté d’elle. Lucie l’a secoué doucement, mais il n’a pas remué. Il y avait un préservatif usagé sur le lit, et elle se souvenait vaguement qu’il l’avait baisée pendant un bref moment avant de s’évanouir la nuit précédente.

Bien qu’il soit conventionnellement attirant, raisonnablement doux avec elle et en bonne forme physique, Steve n’était pas le meilleur amant. Il buvait souvent trop et était incorrectement convaincu d’être génial pour lui bouffer la chatte. Lucie supposait qu’elle devrait être heureuse qu’il soit toujours heureux de descendre sur elle, mais en réalité, il était au mieux moyen. Il ne parvenait à la faire jouir avec sa langue que lorsqu’elle était particulièrement excitée, ou qu’elle imaginait Colin Ferrell pendant qu’il le faisait. Elle avait simulé un orgasme ou deux juste pour protéger ses sentiments.

Lucie a pris une douche rapide pour enlever l’odeur de sueur et d’alcool. Alors que l’eau se déversait sur son corps, elle a commencé à se sentir plus humaine. Elle s’était fait épiler à la cire brésilienne avant le voyage et avait rarement besoin de se raser les jambes grâce à son épilation au laser. Être lisse et sans poils l’a toujours fait se sentir un peu plus sexy et féminine. Lucie a joué un peu avec son nouveau piercing au nombril tout en se séchant. Elle a jeté un coup d’œil dans le miroir et a soudainement soupiré, se demandant si c’était tout ce qu’il y avait dans la vie pour elle. Un travail médiocre et un petit ami médiocre. Au moins, je suis encore assez sexy”, s’est-elle dit. Son corps n’était pas aussi en forme et solide qu’il l’avait été lorsqu’elle jouait au football universitaire avec une bourse, mais elle avait maintenu un bon niveau de forme physique pendant les deux années qui avaient suivi la fin de ses études.

Pendant le sexe, Steve ne l’a pas assez touchée ou caressée, se concentrant uniquement sur ses seins et sa chatte avant de la baiser. Le sexe durait rarement plus de 20 minutes en tout, et c’était si elle en passait dix à sucer sa bite de taille modeste. Non pas que Lucie pensait que la taille importait beaucoup. Elle avait eu de très bons rapports sexuels avec son précédent petit ami à long terme, qui était plutôt moyen, et ses autres rencontres avaient également été avec des hommes de taille similaire. Son plaisir sexuel était indépendant de la taille, et habituellement elle était capable de prendre son pied grâce à des rapports sexuels dans plusieurs positions. Mais pour une raison quelconque, avec Steve, la seule façon dont elle pouvait jouir était de le chevaucher pour que son clito frotte juste comme il faut. Cela demandait souvent un certain effort, et Lucie n’avait la patience qu’une petite partie du temps. En général, elle se masturbait toute seule ou après que Steve se soit évanoui.

L’entreprise de Steve avait payé la superbe suite qu’ils partageaient avec Steph, la meilleure amie de Lucie, et son petit ami Thierry. Il avait gagné une sorte de promotion et obtenu un billet d’avion gratuit pour eux deux à San Juan, Porto Rico et la location de l’immense cabane pendant une semaine. Après avoir vu les brochures et parlé à Steph, ils ont convenu que ce serait plus amusant s’ils y allaient tous, et Steph et Thierry ont acheté leurs billets d’avion le même jour.

Lucie a enfilé son bikini préféré, un bikini blanc assez court avec un bas à cordon de serrage sur le côté et des petits hauts en triangle. Elle avait remarqué que Thierry la regardait dedans. Ce n’était pas tout à fait de l’œillade, c’était beaucoup plus calme et moins lubrique que ça. Il prenait son corps, ou peut-être l’examinait-il. Appréciant de la voir. Lorsqu’elle établissait un contact visuel, il ne semblait jamais gêné ou “pris”. En fait, il semblait presque fier de la regarder. Elle en a brièvement parlé une fois à Steph dont la réponse a été : “Tu as un sacré beau corps, quel gars ne regarderait pas ?”.

Lucie a fait glisser la porte vitrée et est sortie sur le grand patio en béton. Le temps était parfait. Lumineux et ensoleillé, seulement quelques nuages blancs bouffis dans le ciel. La cabane se trouvait en haut des collines et avait une vue sur l’océan tout en ayant une intimité presque totale. Thierry n’était vêtu que d’un short et faisait une sorte de yoga sur un tapis de sol. Steph était dans la baignoire spa qui était construite dans le patio pour que tu puisses y descendre. Steph a souri à Lucie, qui s’est approchée d’elle et s’est assise, balançant ses pieds dans l’eau tourbillonnante et confortablement chaude.

Elles se sont assises en silence jusqu’à ce que Lucie fasse remarquer : “Steve ne devrait pas boire autant s’il doit être si mal en point le lendemain.” Elle réalisait qu’elle avait tendance à l’encourager à boire avec sa propre consommation, mais le fait était qu’elle tenait mieux l’alcool que lui. La capacité à les mettre de côté et à rebondir le lendemain n’était pas unique à elle au sein de sa famille. Steve serait probablement endormi au moins jusqu’à 14 h et ne voudrait probablement pas bouger beaucoup avant 17 h ce soir-là. Lucie s’est soudainement sentie anxieuse et jalouse de la relation de Steph et Thierry.

“Vous voulez aller voir la plage ?” Lucie a demandé, décidant que passer du temps avec ses amis et être témoin de leur bonheur était mieux que de se morfondre seule en l’imaginant. En plus, elle avait toujours aimé attraper des rayons, et la plage était presque une légende locale. Le sentier qui descendait faisait près de trois kilomètres et était modérément raide, mais assez sûr. La plage était isolée par deux falaises formant une petite crique. Elle était censée être époustouflante, mais en raison de son inaccessibilité, elle était rarement fréquentée par beaucoup de monde un jour donné.

“Bien sûr.” dit Steph. “Es-tu sûre que Steve ne nous en voudra pas de partir sans lui ?”

En ce moment en webcam sexy

“Je laisserai un mot, et s’il se lève, il pourra nous rattraper plus tard. Il n’avait pas l’air très enthousiaste à propos de la randonnée de toute façon,” répondit Lucie un peu plus testiculeusement qu’elle ne l’avait prévu. Son amie a lu son humeur instantanément.

“Je vais préparer de la nourriture, des couvertures et d’autres choses. Thierry devrait avoir presque terminé,” répondit Steph d’un ton apaisant.

Le trio a commencé sa randonnée, Thierry étant surtout silencieux et contemplatif, comme c’était sa nature, et les filles discutant de choses aléatoires. Les filles portaient des hauts de bikini et des petits shorts par-dessus leurs bas pour la randonnée, tandis que Thierry ne portait que son maillot.

Lorsqu’ils sont enfin arrivés, la plage était tout ce qu’elle était censée être. Des mètres et des mètres de sable blanc immaculé s’étendaient devant eux. La surface lisse n’était brisée que par les empreintes occasionnelles d’animaux – aucun humain n’était venu ici depuis que la marée était montée la nuit précédente. Les filles ont gloussé et étalé leur couverture et leurs serviettes. Thierry a exploré un peu puis a annoncé qu’il allait se baigner.

Lucie a été un peu surprise lorsque Steph s’est débarrassée avec désinvolture de son haut de bikini après s’être disposée sur la couverture. Elle n’a pas demandé, mais a supposé que son amie se fichait que son amant et sa meilleure amie voient ses seins. Lucie avait elle-même pris des bains de soleil nus de nombreuses fois, mais toujours en toute intimité. Elle se trouvait légèrement jalouse de la volonté de son amie de se dénuder en public pour éliminer les traces de bronzage.

Physiquement, les femmes étaient très différentes, même si la plupart les trouveraient aussi attirantes l’une que l’autre. Lucie avait un corps légèrement plus en forme grâce aux heures passées à courir et à la salle de sport, une habitude qu’elle avait gardée depuis qu’elle faisait partie de l’équipe de football de l’université. Elle avait aussi des seins sans doute plus jolis, larges et fermes. Leur nature était à l’origine de nombreuses spéculations parmi les hommes qui la voyaient, surtout compte tenu de son corps et de sa petite taille. Pourtant, ils étaient réels ; les gros seins et les petites hanches avaient tendance à courir dans sa famille. Lucie bronzait facilement, mais elle avait complété sa coloration naturelle avec un Mystic Tan pour ce voyage, lui donnant un ton cuivré parfait.

Steph avait certainement le plus beau cul, haut, ferme et fier, et des jambes égales à celles de sa meilleure amie. Elle avait fait toutes les variétés de danse, même à l’université, et avait le corps maigre et fort pour le montrer. Il y avait peu de graisse sur elle, et ses hanches étaient parfaitement proportionnées à sa taille fine. Sa poitrine était un modeste bonnet B, mais suffisamment grosse pour qu’un soutien-gorge rembourré puisse au moins créer l’illusion d’une certaine taille. Steph était aussi la beauté la plus naturelle des deux amies. Ses beaux yeux bleus et ses cheveux blonds longueur d’épaule lui donnaient un air tout à fait marseillaise, bien qu’elle aimait souvent porter des lunettes pour paraître plus intellectuelle. Steph s’enduisait de quantités copieuses de crème solaire sur sa peau claire pour éviter les coups de soleil. Malgré ses 23 ans, la jeune salope en paraissait à peine plus de 20 grâce à sa peau impeccable et son visage de bébé.

Thierry est revenu, souriant à la vue de sa petite amie dans seulement un bas de bikini sommaire. Il a également jeté un coup d’œil à Lucie, qui lui a rendu son sourire. Il a jeté un coup d’œil significatif à Steph, puis est revenu vers elle, presque comme pour demander pourquoi Lucie ne s’était pas aussi débarrassée de son haut. Elle a presque rougi à la question silencieuse, mais a plutôt levé les sourcils et fait un clin d’œil enjoué. Thierry s’est installé du côté opposé à celui de Steph, et Lucie s’est rapidement endormie, fatiguée par la randonnée.

Elle s’est réveillée un peu plus tard et s’est soulevée, regardant autour d’elle. Au début, elle a cru qu’elle rêvait. Ses deux amies étaient maintenant totalement nues ! Steph était sur le ventre, prenant le soleil sur ses fesses et son dos nus. Mais Thierry était sur le dos, totalement exposé. Et il était énorme ! Bien qu’il ne soit pas en pleine érection, il n’était certainement pas dans un état de rétrécissement, mais il éclipsait facilement tous ceux qu’elle avait vus en épaisseur et était aussi long que les plus longs. Le terme “taille d’une star du porno” lui est venu à l’esprit. Elle a réalisé que Steph n’avait pas exagéré ses proportions, et n’a pas pu s’empêcher de se demander si ce qu’elle avait dit sur la façon dont il se sentait en elle était également vrai. Elle a essayé de ne pas le fixer, mais n’a pas pu s’en empêcher. Elle a deviné qu’il somnolait en se basant sur sa respiration et c’était tout un spectacle. Elle a réalisé qu’elle était devenue humide entre ses cuisses.

“S’ils sont nus, je peux faire du topless !” a-t-elle pensé, et elle a détaché le haut de son bikini. Cela faisait du bien d’exposer ses seins à la lumière du soleil, et plutôt libérateur. Avec un peu plus de réflexion, elle s’est également débarrassée de son bas et s’est allongée sur le ventre. Aucun de ses compagnons n’a remué. Lucie a ressenti un frisson de savoir qu’elle était complètement nue dans un lieu public, surtout si près du petit ami de sa meilleure amie. Lorsque son excitation s’est calmée, elle s’est de nouveau endormie, appréciant la sensation naturelle du soleil chaud sur son corps nu.

Lorsqu’elle s’est réveillée, ses amis étaient partis. Elle a regardé autour d’elle et les a vues dans l’océan, un peu plus haut que la taille. Ils s’enlaçaient et s’embrassaient. Leurs mains étaient cachées sous l’eau et elle ne pouvait que spéculer sur ce qu’ils faisaient. Elle les a regardés, se sentant une fois de plus jalouse de leur intimité et de leur espièglerie sexuelle. Steph s’est retournée dans l’eau et a frotté son cul contre ce qui était vraisemblablement une bite très érigée. Thierry l’a ensuite poussée en avant, faisant se pencher Steph. L’ancienne danseuse s’est soutenue à angle droit pendant que son amant se poussait en elle par derrière. Ils baisaient dans l’océan devant elle ! La chatte de Lucie a jailli en regardant sa meilleure amie se faire baiser.

Elle ne pouvait pas vraiment voir les détails, mais a regardé Thierry pomper d’avant en arrière de cette façon pendant plusieurs minutes. Finalement, Steph s’est retournée et a sauté dans ses bras. Thierry lui a tenu les jambes et a commencé à la baiser debout, avec le dos nu de Steph vers le rivage et le cul principalement caché par l’eau. Lucie s’est surprise à souhaiter que son petit ami soit un jour aussi créatif. Elle a également eu un aperçu de la grosse érection de Thierry pendant le réarrangement.

Ses amis ont baisé pendant une bonne vingtaine de minutes, plus longtemps qu’elle et Steve ne l’avaient fait depuis leur première semaine ensemble. Enfin, leur rythme a ralenti et le couple est retourné sur le rivage en se tenant la main, la queue de Thierry étant encore presque entièrement dure.

“Tu as apprécié le spectacle ? Steph a gloussé, posant son corps mouillé sur la serviette et s’étirant. “Mon Dieu, Thierry me baise toujours si bien.” Thierry a simplement souri à Lucie d’un air entendu, en regardant ses seins nus avec convoitise. Elle s’est émerveillée devant sa bite, ayant toujours pensé que les mecs étaient censés rétrécir après avoir joui.

“Hmmm ?” a demandé Lucie, essayant de faire l’idiote.

“As-tu aimé regarder Thierry me baiser ? Nous avons pensé à te donner une vue plus rapprochée, mais nous nous sommes dit que tu aurais pu t’approcher plus près si tu le voulais,” dit Steph. Lucie ne savait pas trop quoi penser du comportement effronté de son amie.

“Vous êtes tous les deux très sexy ensemble”, a-t-elle admis. Thierry s’était réinstallé sur la couverture, mais sa queue n’était pas tombée. En fait, elle était plus dure que lorsqu’il est sorti de l’eau. Lucie se demandait comment il l’avait glissée si facilement dans Steph, qui n’était pas la plus grande des filles.

“Tu vois quelque chose qui te plaît ?” Steph l’a taquiné doucement, remarquant à quel point Lucie le fixait. Embarrassée, Lucie a immédiatement détourné les yeux, se concentrant sur les yeux de Steph plutôt que sur son corps nu et récemment baisé.

“Alors qu’est-ce qui t’a poussée à te mettre nue avec nous ?” Steph a demandé, changeant un peu le sujet. Si Thierry écoutait, il ne le montrait pas physiquement.

“J’ai toujours voulu prendre un bain de soleil nue. Je me suis dit que j’allais me joindre à l’aventure”, a répondu honnêtement Lucie.

“Cool. Je dois dire que Lindz, tu es superbe. Je t’ai vue plein de fois en bikini, mais ton corps râle. Je suis jalouse de tes gros seins !”

“Merci Steph”, Lucie avait des sentiments mitigés face aux compliments et à l’appréciation de son amie. “Tu es aussi très belle.”

“Merci. Je vois que tu t’es aussi fait épiler le bikini avant le voyage. Thierry adore une chatte nue et je savais qu’il en verrait beaucoup,” poursuit Steph avec désinvolture. Lucie a remarqué que la région pubienne de son amie était aussi exempte de poils pubiens que la sienne, donc les deux filles étaient vraiment et complètement nues sur la plage. La queue de Thierry était quelque peu taillée, ce qui ne faisait qu’amplifier l’apparence de sa taille.

Le soleil descendait dans le ciel et un coup d’œil à sa montre a montré à Lucie qu’il était plus de 4 heures. “Je pense que nous devrions rentrer.”

Steph et Thierry ont partagé un regard plein de sens avant que Steph n’acquiesce. Lucie s’est habillée rapidement, en détournant le regard de ses amis. D’une certaine façon, être allongée sur le dos, nue, ne semblait pas aussi honteux que de se promener de manière décontractée. Quand elle s’est retournée, Steph avait remis son bas, mais Thierry semblait prendre son temps pour s’habiller. Son érection s’était calmée, mais sa queue était encore assez impressionnante dans son état mou. Lucie l’a regardé la ranger avant de s’affairer à rassembler sa couverture.

Lucie a essayé de penser à autre chose qu’à la grosse bite de Thierry pendant le trajet du retour, mais elle a échoué. Elle s’est souvenue s’être disputée une fois avec Steph à propos de la taille. Lucie a dit qu’ils sont tous plus ou moins les mêmes de toute façon, alors tout dépend de la façon dont le gars l’utilise. Steph lui avait dit que toute femme qui pense cela n’a jamais eu de gros. À l’époque, elle pensait que Steph plaisantait. Après avoir vu l’érection de Thierry, elle s’est vraiment demandée.

Steve regardait la télévision lorsque le trio est revenu dans la suite. Il a à peine reconnu leur retour. Lucie était incroyablement excitée en pensant à ses amis en train de baiser et a dû pratiquement traîner Steve dans la chambre avec elle. Il semblait amusé par la férocité avec laquelle elle a arraché leurs vêtements.

Voir l’érection de Steve a été une déception incroyable. Elle semblait encore plus petite que dans son souvenir. Il était dur, mais elle a décidé qu’il lui devait un bon léchage de chatte.

“Je veux te sentir lécher ma chatte nue avec ta merveilleuse langue”, a-t-elle dit, en se couchant sur le dos et en écartant les jambes. Il a souri et a baissé la bouche, se dirigeant immédiatement vers son clito. D’ordinaire, cela aurait pu la frustrer, mais elle était tellement excitée que c’était exactement ce qu’elle voulait. Elle a fermé les yeux et bientôt ce n’était plus Steve mais Thierry qu’elle imaginait en train de la dévorer.

“Oh mon Dieu, c’est si bon bébé”, a-t-elle gémi, ne simulant pas son excitation.

“Tu aimes ça ?” lui a-t-il demandé, sentant son état d’excitation exacerbé. Sa voix a brisé le fantasme qu’elle avait de Thierry, car Thierry parlait dans une basse profonde par rapport au ténor de Steve.

“Oui, mais s’il te plaît, n’arrête pas de me lécher !” a-t-elle gémi, espérant qu’il ne parlerait pas et qu’il se contenterait de l’adorer avec sa langue. Elle a obtenu son souhait et est retournée à son fantasme de s’offrir à Thierry. Dans son fantasme, elle devait s’occuper de Steph ; il lui semblait plus facile de la voir regarder, en souriant. Puis elle a décidé qu’il était impossible que Steph se contente de regarder la grosse bite de Thierry qui pendait entre ses jambes sans la sucer. Imaginer son amie en train de descendre sur son petit ami était l’image qui a fait exploser Lucie, et elle s’est agrippée fermement aux draps, gémissant bruyamment d’orgasme.

“Tu veux de la bite maintenant, bébé ?” Steve lui a demandé, en mettant rapidement un préservatif.

“Oui, baise-moi avec ta bite, T… Prends-moi maintenant !” a-t-elle gémi, prononçant presque le nom de Thierry.

Steve a enfoncé sa bite dans Lucie et a commencé à pousser rapidement. Elle a essayé d’imaginer Thierry poussant profondément en elle, mais Steve n’était tout simplement pas une procuration appropriée. Elle a contracté les muscles de sa chatte, provoquant un gémissement et un orgasme rapide chez Steve.

“Mon Dieu bébé, c’était chaud”, lui a-t-il dit alors qu’ils étaient allongés dans le lit ensemble après. “Qu’est-ce qui t’a pris ?”

“Tout ce soleil m’a excité”, a répondu Lucie. “Je vais prendre une douche pour me nettoyer et me rincer pour le dîner.”

“Ok”, a-t-il répondu. Il n’a pas demandé à la rejoindre et elle ne lui a pas proposé.

Les doigts de Lucie se sont de nouveau enflammés sous la douche, imaginant Thierry derrière elle, la baisant profondément. Elle a essayé d’enfoncer ses doigts assez profondément pour simuler sa longueur, mais ses petites mains étaient loin d’être à la hauteur. Pourtant, en utilisant trois doigts, elle pensait pouvoir simuler son énorme circonférence. Une fois encore, dans son esprit, Steph était là, souriant et regardant son petit ami baiser sa meilleure amie.

Il était évident que Steph et Thierry avaient partagé leurs propres ébats après la randonnée, lorsque le couple s’est retrouvé dans le salon pour aller dîner. Après ses deux orgasmes, les nerfs de Lucie étaient beaucoup plus calmes et elle a pu profiter de la compagnie de ses amis sans trop penser à la queue de Thierry. Le côté charmant de Steve est ressorti, même s’il a encore une fois un peu trop bu pendant le dîner. Lucie lui a donné un peu de mou ; elle savait qu’il avait vraiment besoin de se détendre pendant ses vacances.

De retour dans la suite, les garçons ont tous deux décidé de se coucher tôt après avoir partagé une blague sur leurs petites amies respectives qui les avaient épuisés cet après-midi. Steph et Lucie ont fait la conversation dans le salon avant que Steph ne décide qu’elles devaient faire un plongeon dans le jacuzzi.

Lucie a été très surprise lorsque Steph s’est levée et a fait tomber sa robe, révélant qu’elle était complètement nue en dessous, et qu’elle l’avait été pendant tout le dîner. Elle a soigneusement accroché la robe et a attrapé une serviette.

“Tu vas y aller comme ça ? Demande Lucie.

“Oui, pourquoi pas ? J’adore me baigner à poil dans un jacuzzi. Tu es ma meilleure amie et tu m’as vue nue plein de fois. Ce matin, par exemple,” a ajouté Steph avec un sourire enjoué.

“Et si les gars sortent ?”

“Eh bien, je ne suis guère inquiète que mon petit ami me voie nue“, a répondu Steph en riant. “Et ça ne me dérange pas que Steve me voie nue. Ça me semble juste, après tout, Thierry a pu te voir avec tes gros bidons de lait cet après-midi !”

Convaincue, Lucie s’est débarrassée de ses propres vêtements. Elle avait porté un string et un soutien-gorge pour soutenir ses “milk jugs” sous sa robe, mais bientôt elle était aussi nue que son amie. Steph est allée chercher une bouteille de vin et deux verres et elles se sont dirigées vers l’extérieur. Les deux femmes nues se sont installées dans l’eau chaude sous le ciel clair de la nuit.

“Belle nuit ce soir”, a observé Lucie.

“Oui, on dirait que toutes les nuits sont belles ici”, a convenu Steph.

Elles s’émerveillaient de la beauté naturelle de Porto Rico et buvaient chacune un verre de vin. “Te souviens-tu de notre première rencontre ?” a demandé Steph.

“Bien sûr ! Mon Dieu, la première année de collège semble si loin”, a observé Lucie. “Cela fait sept ans maintenant.”

“Je n’aurais jamais imaginé que je serais devenue amie pour la vie avec ma colocataire de première année attribuée au hasard. Je suppose que nous avons toutes les deux eu de la chance !” a déclaré Steph.

“Oui, les gens ne nous ont jamais vraiment compris non plus. Je suppose qu’en surface, nous semblons vraiment différents. Tu étais si timide et réservée, et tu n’arrives pas à me faire taire,” dit Lucie.

“Oui, je n’ai pas été trop surprise d’apprendre que tu étais pom-pom girl et présidente du conseil des élèves au lycée. J’avoue que je pensais que tu serais aussi coincée que certaines des autres filles de notre étage quand je t’ai vue pour la première fois.”

“C’était le maquillage, les gros seins ou le bronzage ?” Lucie a plaisanté.

“En plus, tu as toujours étudié si dur”, a poursuivi Steph. “J’ai toujours admiré ton éthique de travail.”

“Et je détestais le fait que tu puisses avoir des A et des B sans faire d’efforts !” Lucie a répliqué.

“Nous savions toutes les deux comment faire la fête cependant”, a dit Steph.

“Oui, oui, nous le savions”, a convenu Lucie. Elle s’est soudain souvenue qu’elle était nue dans un jacuzzi avec sa meilleure amie. Elle était émerveillée de voir à quel point tout cela semblait naturel.

Après une petite pause, Lucie a dit : “Tu sais, je n’avais pas confiance en Thierry quand tu m’as parlé de lui la première fois.”

“Tu n’as jamais été à fond dans les rencontres en ligne”, a dit Steph. “Mais allez, il est un peu plus âgé, intellectuel et mignon. Il est parfait pour moi. Et mon Dieu, le sexe ! C’est tellement incroyable. Je sais que je n’arrête pas de le répéter, et je ne veux pas te rendre jalouse, mais j’ai été tellement déçue par les premiers garçons avec lesquels j’ai couché. Mais Thierry a fait du sexe tout ce dont j’avais rêvé. En plus d’être monté comme un étalon, il a une énorme apatite sexuelle et est aussi pervers que moi.”

Lucie a secoué la tête en souriant. “Tu es quelque chose d’autre, Steph. Les gens pensent toujours que tu es timide, mais ils ne te connaissent pas comme moi. Encore du vin ?”

Au milieu du deuxième verre, Lucie a trouvé le courage de demander à Steph : “Je peux te dire quelque chose ?”

“Tu sais que tu peux tout me dire”, a dit Steph.

“Ok. Eh bien, tu sais que j’ai vu la virilité de Thierry cet après-midi.”

“Oui, j’étais là”, dit Steph en riant.

“Je sais que tu as dit qu’elle était grosse, mais je n’étais pas préparée à ce qu’elle soit, tu sais, si grosse que ça.”

Les rires de Steph sont devenus incontrôlables.

“Je veux dire, putain de fille, ce garçon sort tout droit d’un film porno !” ajoute Lucie.

“Alors je suppose qu’il est beaucoup plus grand que Steve ?” dit Steph avec une pointe de fierté dans la voix.

“Oh oui. Beaucoup. Énormément plus grand. Oh mon Dieu, je me sens si mal,” dit Lucie.

“Pourquoi ?”

“Eh bien, cet après-midi, quand Steve et moi baisions… j’imaginais que c’était Thierry.” Lucie pensait que Steph allait se mettre en colère, mais elle a simplement pris un air intéressé.

“Oh. Eh bien c’est normal, je pense parfois à d’autres garçons.”

“Oui, mais c’est ton petit ami. Et vraiment, j’imaginais surtout sa grosse bite, en train de me baiser.”

Après un moment de réflexion, Steph a répondu : “J’ai pensé à ça aussi.”

“Baiser Steve ?” a demandé Lucie.

“Non… Thierry te baise. Ça… ça me rend chaude d’y penser.” Steph ne gloussait plus, elle parlait plutôt sérieusement avec une pointe de luxure dans la voix.

Les deux amies se sont regardées fixement pendant un moment, s’imprégnant de la révélation de l’autre.

“Tu fantasmes sur ton petit ami qui me baise ?” a demandé Lucie pour être sûre.

“Oui. Seulement toi. J’ai essayé d’autres femmes dans mon cerveau, mais tu es la seule avec qui c’est sexy pour moi,” dit Steph sérieusement.

“Alors… alors que faisons-nous ensemble ? Dans tes fantasmes je veux dire,” a demandé Lucie prudemment.

Steph a souri méchamment. “Dans mon fantasme le plus tordu, Thierry m’attache. Il aime ce genre de choses, les fessées, le bondage et autres jeux de domination. Je ne savais pas à quel point je les aimais avant qu’il me les montre.” Steph a fait une pause, laissant ses mots s’imprégner.

“Thierry quitte la pièce, puis revient un moment plus tard, te dirigeant. Tu es nue ; vous deux avez manifestement planifié cela à l’avance. Pendant que je suis attaché, impuissant, ne pouvant que regarder, Thierry t’embrasse, passe sa main entre tes cuisses… veux-tu que je continue ?” a demandé Steph. Lucie a rapidement acquiescé, sa gorge étant trop sèche pour parler.

“Tu te mets à genoux et tu suces la grosse bite de Thierry. Il te dit des choses sales… il t’appelle… il t’appelle sa salope, sa pute, sa salope. Parfois, quand nous baisons, il m’appelle comme ça. Enfin, quand je le lui demande,” admet Steph timidement. “Tu ne le devinerais jamais vu comme il est décontracté, mais il peut être très possessif, très mâle alpha, du moins dans la chambre. Mon Dieu, ça m’excite rien que d’y penser !”

“Alors, il te fait ensuite te lever sur le lit. Il te fait te mettre à quatre pattes, pour que tes bras soient de chaque côté de mon corps et que tes jambes soient entre les miennes. Nous sommes face à face, tes gros seins pendent. Puis il te baise, fort par derrière. Il te donne une fessée pendant qu’il te baise. Mon Dieu, il y a quelque chose dans ta soumission à mon petit ami qui me rend fou !”.

Lucie ne savait pas quoi dire de la confession de son amie, mais elle savait qu’elle était très excitée.

“D’habitude, je jouis à ce moment-là, tu sais, puisque je me masturbe pendant que je fantasme. Je ne suis pas sûre de ce qui se passe ensuite. Je suppose qu’il me baiserait. Ce serait la chose la plus naturelle à faire, je suppose. Alors qu’en penses-tu ? a demandé Steph, en souriant timidement.

“Um, wow. C’est… c’est vraiment chaud,” a dit Lucie.

“Parfois je me demande si quelque chose n’allait pas chez moi, mais cela ne m’empêche pas de me masturber en y pensant, les nuits où je ne me fais pas baiser par Thierry”, a ajouté Steph.

“Wow. Ok. Eh bien, j’admets que dans mes fantasmes, tu es là. Tu regardes, tu l’encourages, je suppose.”

Steph a gloussé. “Eh bien, c’est mieux que de fantasmer sur le vol de mon homme !”

“Alors qu’est-ce qu’on va faire ? Je ne suis pas sûre de pouvoir supporter d’être entourée de Thierry pendant les trois prochains jours, dans des quartiers aussi proches. Je vais devenir folle en sachant le genre de bite que tu vas recevoir !”

“Oh, c’est facile. Je te le prête,” suggère Steph avec désinvolture.

“Quoi ?” a demandé Lucie, choquée.

“Oh, tu sais que je plaisante. Sauf si tu veux que je sois sérieuse,” a ajouté Steph avec un clin d’œil. “Mais vraiment, tu as Steve ; ce ne serait pas juste pour lui qu’il se passe quelque chose.”

Lucie a rapidement changé de sujet, mais elle n’a pas oublié les commentaires de son amie.

Elles ont continué à faire trempette dans la baignoire, en discutant et en riant du travail, de la mode, des films et, bien sûr, en parlant encore de sexe, bien qu’en termes moins spécifiques. Finalement, leurs orteils ont commencé à se froisser et les femmes sont sorties, enroulant des serviettes autour de leurs corps. Elles se sont dit bonne nuit et se sont retirées dans leurs chambres.

Thierry et Steph se sont réveillés au son des disputes le lendemain matin.

“Ce n’est pas parce que tu dois partir que je ne peux pas profiter du reste de mes vacances !” a crié Lucie.

“Très bien ! Reste ici ! Regarde si ça m’intéresse. Mais tu sais quoi ? Nous avons terminé. Tu peux rester ici avec ta stupide meilleure amie et son connard de petit ami. Il est évident que tu as plus envie de passer du temps avec eux qu’avec moi !” Steve a crié en claquant la porte derrière lui.

“Je ferais mieux d’aller voir si elle va bien”, a dit Steph à Thierry, en se glissant dans son peignoir et en quittant la chambre.

Les joues de Lucie étaient pleines de larmes. Elle a d’abord essayé de se cacher, mais Steph a rapidement pris sa main et l’a conduite dans la chambre de Lucie.

“Les choses… les choses vont mal depuis un moment, je suppose”, a chuchoté Lucie. “Il a toujours été du genre jaloux. Mais tu sais, je regardais toujours d’autres gars, alors je ne lui en voulais vraiment pas.”

Steph a simplement hoché la tête, frottant tendrement le haut du dos de son amie.

“Et tu sais quoi ? Honnêtement, je suis aussi soulagée que je suis triste. C’est ce qui me fait pleurer… de savoir que je ne l’aime pas vraiment, depuis un certain temps. Je me sens soulagée, mais je suis gênée que ce soit ce que je ressente !”

“Je pense que c’est normal, chérie,” dit Steph, “mais les gens se disputent tout le temps. Tu ne penses pas que vous pourriez vous réconcilier ?”

“Non”, a répondu froidement Lucie. “C’est peut-être une excuse, mais je pense que c’est le coup de pied dans le pantalon dont j’avais besoin pour enfin mettre fin à cette relation. Nous nous sommes disputés une fois de trop. Tu sais pourquoi il part ? Parce que sa folle de sœur est en prison et doit être libérée sous caution. Il voulait donc que je revienne avec lui lorsqu’il la fera sortir sous caution. Merde, pourquoi mes vacances devraient-elles être gâchées à cause d’elle ?”

“Ok. Je comprends. Tu sais que je te soutiendrai quoi qu’il arrive,” répondit tendrement Steph. Les femmes ont partagé un long câlin.

“Il fait toujours ça. Il me traite comme de la merde. Eh bien, c’est terminé maintenant. Nous en avons fini.”

Steph a tenu son amie pendant plusieurs minutes de silence avant de demander : “Veux-tu rester avec nous aujourd’hui ou être seule ?”

“Je pense que j’ai besoin de temps pour moi”, a répondu Lucie. “Je vais appeler Steve à un moment donné aujourd’hui et lui dire que nous avons définitivement rompu. Pas à cause de ça, mais c’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase, tu vois ?”.

“Ok, nous allons sortir et explorer la ville aujourd’hui. Nous serons de retour pour le dîner, d’accord ?” a demandé Steph, et Lucie a acquiescé.

Lucie a passé la journée à se détendre au bord de la piscine et à calmer ses nerfs. Elle a appelé Steve et lui a laissé un message lui disant que c’était définitivement terminé. À l’heure du dîner, elle se sentait un peu détendue, bien qu’un peu anxieuse à l’idée d’être célibataire. Elle se demandait aussi à quel point elle était sérieuse à l’idée de prêter Thierry. Elle devait plaisanter, non ?

Au dîner, Lucie s’est sentie comme la troisième roue du carrosse. Ce n’était pas la faute des autres couples ; ils n’ont rien fait pour l’exclure et l’ont activement engagée dans leur conversation. Mais elle était parfaitement consciente qu’elle était maintenant célibataire, et qu’ils étaient en couple. Ils étaient ensemble, elle les suivait. Lorsqu’ils sont rentrés dans la suite, Lucie s’est excusée pour se coucher tôt. Le sommeil n’est pas venu facilement, mais il a fini par l’envahir.

Lucie s’est réveillée quelques heures plus tard pour aller aux toilettes. Après l’avoir fait, elle a entendu des voix à l’extérieur. Elle a enfilé son peignoir et s’est dirigée vers les portes vitrées du salon et a été un peu choquée par ce qu’elle a vu dehors.

Thierry et Steph étaient en train de baiser dans le jacuzzi. Lucie avait une vue de profil parfaite de Thierry poussant dans Steph en levrette, ses mains se soutenant sur le côté de la baignoire, le visage contorsionné par la luxure. La lueur de la pleine lune éclairait parfaitement leurs corps nus.

Lucie était sur le point de s’esquiver derrière les rideaux, mais Steph l’a repérée. Leurs regards se sont croisés et Steph a souri sournoisement. “Oh mon Dieu, bébé, baise-moi avec ton énorme queue !” a-t-elle crié, assez fort pour que Lucie puisse l’entendre à travers les portes vitrées, tout en maintenant le contact visuel avec l’autre femme.

Lucie était figée, n’osant pas bouger, transie par ce qu’elle voyait. Thierry a levé les yeux et l’a également vue, souriant de reconnaissance. Il s’est penché pour murmurer quelque chose à l’oreille de Steph. Steph a hoché la tête et a levé la main, désignant Lucie et lui faisant signe de venir dans la baignoire.

Lentement et timidement, Lucie a ouvert la porte et est sortie. Elle était très consciente de l’air frais de la nuit contre sa fine robe, ses mamelons durs piquant à travers le tissu. Thierry a continué à pousser dans la chatte de Steph, mais lui et Steph ont tous deux concentré leurs yeux sur Lucie.

Elle s’est arrêtée d’avancer à seulement quelques mètres de la baignoire. S’arrêtant un moment pour prendre son courage à deux mains, elle a lentement et délibérément détaché sa robe et l’a fait glisser de ses épaules, la laissant tomber à ses pieds. Elle a frissonné à la fois du froid et de l’appréhension d’être nue devant ses amis, et de l’excitation et de la peur de ce qu’elle s’apprêtait à faire. Elle savait qu’elles l’avaient toutes deux vue nue plus tôt, mais d’une certaine façon, c’était différent ; c’était un dévoilement sexuel, et peut-être un engagement à une participation sexuelle.

“Entre dans la baignoire, il fait frais dehors”, ordonna Steph. Thierry s’est glissé hors de sa chatte et est retourné dans l’eau, mais pas avant que Lucie ait bien regardé son énorme queue luisante, colorée en cramoisi par la baise qu’il avait donnée à Steph. Lucie s’est abaissée dans les eaux chaudes tourbillonnantes, savourant la chaleur soudaine. Elle a fait un mouvement pour s’asseoir du côté opposé de la baignoire par rapport à Steph et Thierry, mais Steph l’a arrêtée. “Viens, assieds-toi plus près de nous”, a indiqué Steph, guidant doucement son amie pour qu’elle s’assoie aux côtés de Thierry avant de se déplacer elle-même vers le côté opposé de la baignoire.

La nuit était calme et silencieuse, à part le bouillonnement de l’eau dans la baignoire. Lucie était plus incertaine d’elle-même qu’elle ne l’avait jamais été. Steph a rompu le silence une fois de plus, en regardant Thierry et en lui disant : “Embrasse-la.”

Thierry a regardé Lucie pour avoir la permission. Elle est restée immobile un moment, puis a hoché la tête, fermant les yeux et tournant légèrement la tête. Les lèvres de Thierry se sont pressées doucement contre les siennes, étonnamment tendres compte tenu du fait qu’il venait de baiser sa petite amie et qu’il était sans doute encore dur comme de la pierre sous l’eau. Lucie a ressenti une houle familière de passion, mais elle a rapidement été tempérée par la réalisation que c’était en fait le petit ami de sa meilleure amie qu’elle embrassait. Pourtant, il était l’objet de ses fantasmes, et elle était sur le point de l’avoir, avec un public.

Lorsque Thierry a rompu le baiser, Lucie a regardé Steph, qui souriait largement. Lucie a rassemblé son propre sourire faible, car elle se sentait encore extrêmement nerveuse.

Steph s’est glissée autour de la baignoire pour s’asseoir à côté de Lucie, prenant en sandwich la femme plus ronde entre les deux amoureux. “C’est bon, ma puce”, roucoule Steph à Lucie. “Tu peux faire comme si je n’étais pas là. Amuse-toi bien. Veux-tu que je vous laisse seuls tous les deux pour le moment ?”

“Non, je veux que tu restes”, a répondu rapidement Lucie. “Ce n’est que justice, après tout ce dont nous avons parlé tout à l’heure. C’est notre fantasme à toutes les deux”, a déclaré Lucie en fixant les yeux de son amie.

“Hum, c’est aussi mon fantasme !” Thierry a ajouté, ce qui a fait rire les deux filles, brisant un peu la tension. “Attends, vous avez parlé de ça plus tôt ?” a-t-il demandé, surpris.

Les deux filles ont ri de façon conspiratrice. Quand elle s’est remise, Lucie a demandé : “Alors, est-ce que l’une d’entre vous a déjà fait quelque chose comme ça, je veux dire, avoir un plan à trois ?”. Le fait de prononcer ces mots rendait en quelque sorte plus réel ce qui était sur le point de se produire. Elle a senti que Thierry lui caressait légèrement la cuisse gauche. Puis, à sa légère surprise, Steph a commencé à caresser son autre cuisse.

“Non, je ne l’ai pas fait”, a répondu Steph.

“J’ai, euh, été la troisième partie d’un plan à trois avec deux gars et une fille avant de rencontrer Steph”, a répondu Thierry, presque penaud.

Lucie s’est retournée pour regarder Thierry. “Eh bien, toute fille qui peut profiter de ce que tu as à offrir a beaucoup de chance en effet, et encore moins toi plus un autre gars. On dirait que tu as payé ton dû et maintenant c’est à ton tour d’être doublé.”

“Oh oui”, ajoute Steph. “Thierry a été un TRES bon garçon. Il m’a baisée avec sa grosse bite, et m’a léchée avec sa langue très talentueuse. Il m’a donné un tas d’orgasmes pendant ce voyage.”

“Oh, crois-moi, j’en ai entendu parler”, répond Lucie. “Les murs ici ne sont pas si épais. Mais quelque chose d’autre l’est certainement…” dit Lucie, en regardant toujours la bite incroyablement grosse de Thierry.

Le trio s’est assis en silence, se demandant momentanément ce qui allait suivre. Une fois de plus, Steph a pris l’initiative. “Bébé, je sais qu’il fait froid, mais si tu te lèves sur le côté de la baignoire, on va te faire plaisir”, a-t-elle dit à son petit ami. Il s’est penché sur Lucie et a embrassé Steph avant de se hisser hors de l’eau. Lucie a admiré les muscles puissants de ses bras avant que son attention ne soit attirée une fois de plus par cette queue.

Elle était énorme. Elle n’avait pas des proportions ridiculement monstrueuses, mais elle était certainement grande. Lucie n’était pas sûre d’en avoir déjà vu une aussi épaisse. Elle savait que dans sa propre expérience, la circonférence était ce qui comptait vraiment.

Les jambes de Thierry étaient écartées, ce qui permettait à Lucie de bien voir. Steph s’est repositionnée entre les cuisses de son petit ami. Faisant un clin d’œil à sa meilleure amie, Steph a pris la queue de Thierry dans sa bouche et a commencé à la sucer.

Thierry a souri à sa petite amie, puis a tourné son regard vers Lucie, dont les yeux étaient fixés sur les lèvres de Steph, glissant de haut en bas sur l’érection de son homme. Thierry a caressé les cheveux mouillés de Steph d’une main et s’est approché pour caresser le haut du dos de Lucie de l’autre. Lucie a levé les yeux vers lui et a souri. Son cœur palpitait rapidement d’excitation et ses lèvres ressentaient encore l’effet du baiser qu’elle avait partagé avec le petit ami de sa meilleure amie quelques instants auparavant.

Steph a offert un vrai spectacle à Lucie, prenant Thierry profondément, puis glissant vers le haut et baignant sa queue avec sa langue, la faisant glisser sur sa peau. Lucie s’est perdue dans une transe en regardant, à tel point que lorsque Steph lui a souri et a demandé “Tu veux un tour ?”. Lucie a pratiquement été ramenée à la réalité.

Steph tenait le membre de son petit ami dans sa main à la base, le pointant légèrement dans la direction de Lucie. Lucie a avalé fort et s’est déplacée entre les jambes de Thierry. Avec son érection à quelques centimètres de son visage, elle a levé les yeux vers lui. Il l’a regardée avec convoitise ; elle pouvait imaginer qu’il la désirait depuis plus longtemps qu’elle ne le désirait. Et maintenant, elle allait franchir une ligne, vers un nouveau territoire inexploré.

Lucie a étendu sa langue, la faisant glisser sur le bout de sa queue. Thierry a visiblement sursauté au premier contact. Steph s’est glissée hors de la baignoire, se plaçant derrière son homme pour pouvoir regarder de son point de vue. Lucie a gardé son attention concentrée sur la queue de Thierry, la léchant et essayant d’imiter la fellation qu’elle venait de voir Steph faire. Elle n’était pas sûre que sa technique soit aussi forte, mais d’après les réactions de Thierry, elle savait qu’il aimait qu’elle lèche sa queue. Steph avait ses bras enroulés autour de son petit ami, caressant sa poitrine et embrassant son cou pendant que sa meilleure amie lui léchait la queue.

“Mets-le dans ta bouche”, siffle Steph. “Suce la bite de mon petit ami !” a-t-elle pratiquement ordonné.

Lucie était complètement prise par le moment et n’avait pas besoin d’autres encouragements. Elle a ouvert grand la bouche et a accepté Thierry dans sa bouche. Il a gémi bruyamment et pendant une seconde, Lucie s’est demandée s’il allait jouir à cet instant précis. Il ne l’a pas fait et elle a enroulé ses lèvres autour de lui et les a fait glisser le long de sa queue, l’emmenant aussi loin qu’elle le pouvait confortablement avant de remonter.

“Oh mon Dieu, c’est si chaud !” Steph s’est exclamée. Lucie a levé les yeux pour établir un contact visuel avec son amie. L’expression de Steph était empreinte d’une profonde excitation et de luxure ; Lucie devait se demander si Steph était la plus excitée du trio.

Alors qu’elle s’amusait, Lucie a eu du mal à gérer la grosse érection de Thierry. La froide vérité était que c’était la plus grosse qu’elle ait jamais sucée, tant en circonférence qu’en longueur. Lucie a dû ouvrir grand sa mâchoire et a trouvé que la tête de sa bite se cognait au fond de sa bouche avec des centimètres à revendre.

“Il est très maniable, n’est-ce pas ?” Steph a gloussé. “Laisse-moi te montrer quelque chose.”

Steph sauta de nouveau entre les jambes de son homme. Lucie a relâché la queue de Thierry, haletant pour respirer. Thierry a regardé les deux femmes, un regard légèrement étourdi et heureux sur son visage.

“Utilise ta main sur la longueur que tu ne peux pas prendre dans ta bouche”, a indiqué Steph, en enroulant sa petite main autour de la base de la grosse bite de Thierry. “Comme ça, toute sa tige est stimulée, comme ta chatte.”

La chatte de Lucie a picoté à cette mention et au souvenir qu’elle allait bientôt sentir Thierry la remplir avec cette bite surdimensionnée assise à quelques centimètres de son visage. Elle a regardé avec une attention soutenue Steph prendre Thierry dans sa bouche avec une facilité déconcertante. Elle jeta un coup d’œil à Lucie, lui montrant qu’elle avait pressé ses lèvres contre sa main, et commença à faire glisser sa bouche et sa main de concert. Thierry a gémi d’appréciation.

“Bébé, si tu continues comme ça, je vais jouir”, haleta Thierry.

Au lieu de s’arrêter, Steph a accéléré son rythme. Lucie regardait, étonnée et excitée, son amie continuer à sucer Thierry. “Oh mon Dieu !” Thierry a gémi, son corps se crispant dans les mouvements indubitables de l’orgasme. “Oh putain, oh putain”, haletait-il, les yeux étroitement fermés. Steph n’a pas manqué un battement, continuant à faire glisser sa bouche de haut en bas de la queue de son homme, peut-être un peu plus lentement.

Lorsqu’elle s’est assurée qu’il avait terminé, Steph a relâché sa queue et s’est tournée vers sa meilleure amie. Il y avait une lueur méchante dans son regard et elle s’est jetée sur Lucie, comme un prédateur, en pressant sa bouche contre sa meilleure amie.

Lucie a été choquée lorsque son amie l’a embrassée pour la première fois, d’autant plus lorsque la langue de Steph a poussé le sperme encore chaud et salé de Thierry dans sa bouche. Lucie a gémi dans la bouche de Steph, son cœur battant la chamade. Le sperme de Thierry avait une saveur sucrée ; c’était honnêtement le meilleur sperme qu’elle ait jamais goûté. Lucie s’est involontairement agrippée au corps de Steph, tirant son corps féminin nu contre le sien. C’était étrange d’embrasser quelqu’un qui était doux comme elle, avec des courbes et des seins. C’était aussi étrange d’être légèrement plus grande que sa partenaire de baiser. Et c’était très étrange de partager le sperme de Thierry pendant qu’elle embrassait sa meilleure amie.

Trop tôt, Steph a rompu le baiser et s’est tournée vers Thierry. Elle a passé son bras autour de l’épaule de Lucie et s’est assise à côté d’elle, souriant à son petit ami. Lucie a avalé le sperme de Thierry et a également levé les yeux vers lui. Il était toujours assis sur le bord de la baignoire, la peau rougie par la chaleur et l’orgasme, sa queue encore dure et rouge.

“Alors qu’en penses-tu, bébé ? Tu aimes ?” a demandé Steph. Thierry n’a pas trouvé les mots pour s’exprimer, il s’est plutôt contenté de s’imprégner de la vision des deux beautés nues qui venaient de sucer sa queue.

“Il peut redevenir dur assez rapidement. En fait, avec toi et ton corps sexy ici, il ne se ramollira probablement pas,” dit Steph à Lucie d’un air détaché. “Malgré tout, je pense que nous devrions lui laisser un moment pour récupérer et prendre du temps entre filles.”

Avant que Lucie ne puisse demander ce que signifiait “un moment entre filles”, la bouche de Steph s’est arrêtée sur son mamelon et l’a sucé doucement. Lucie était tout simplement bouleversée ; elle était tellement excitée sexuellement qu’elle était prête à laisser son amie prendre les décisions et à se laisser aller à tout ce qui se passait.

Steph a levé les yeux vers Lucie et a fait un grand sourire en léchant le mamelon rose de Lucie avec avidité. Steph a jeté un coup d’œil à son petit ami et lui a fait un clin d’œil, puis a dit à Lucie : “Je fantasme sur ce sujet depuis si longtemps.”

Les mains de Steph ont dansé le long de l’intérieur des cuisses de Lucie tandis que sa bouche alternait entre les tétons durs de sa meilleure amie. Lucie a jeté un coup d’œil à Thierry. Son érection massive n’avait pas vraiment diminué, mais regarder sa copine lécher les seins de sa meilleure amie avait donné une nouvelle vie à sa queue, qui se tenait maintenant haute, fière et fermement érigée. Lucie a imaginé comment sa bite allait se sentir en elle. Sa taille ferait-elle une différence ? Elle a haleté lorsque Steph a légèrement mordu son téton, attirant de nouveau l’attention de Lucie sur son amie.

Steph a fait glisser des baisers lentement sur le ventre ferme et plat de Lucie. Levant les yeux vers son amie, elle a parlé doucement : “Je veux te goûter maintenant.” Elle attendit une réaction. Lucie a simplement hoché la tête.

Lorsque la langue de Steph est entrée en contact avec sa chatte pour la première fois, un frisson a parcouru le corps de Lucie. Elle s’attendait à moitié à ressentir la même chose que lorsque les hommes lui faisaient des avances. Mais le fait est que c’était une femme qui lui léchait la chatte, avec la langue d’une femme et le toucher d’une femme. Steph l’a léchée doucement, et très délibérément. Il n’y avait pas d’agitation ou de devinette de la part de Steph, même si elle a taquiné Lucie juste assez pour que ce soit parfait. C’était comme si Steph était un maître de la scène, et que la chatte de Lucie était son instrument. Lucie a haleté, fermé les yeux et rejeté la tête en arrière, se perdant dans la sensation, se laissant vivre totalement dans le moment de plaisir.

Après plusieurs minutes de béatitude, Lucie a entendu un doux plouf. Elle a ouvert les yeux et a vu que Thierry était maintenant positionné directement derrière sa petite amie, sa puissante érection visant directement sa chatte. Lucie étant assise sur le bord de la baignoire, Steph était penchée en avant pour que ses fesses ressortent. La vision avait été trop tentante pour Thierry, et il a doucement fait glisser sa main le long du dos de sa copine, s’arrêtant au tatouage dans le bas de son dos. D’une poussée puissante, Thierry s’est enterré profondément dans la chatte de sa copine, ce qui l’a fait haleter momentanément et s’arrêter dans le traitement qu’elle donnait à la chatte de Lucie.

Le trio a continué comme ça pendant plusieurs minutes, la femme blonde plus mince et légèrement plus ronde dévorant la chatte nue de la femme légèrement plus ronde, tandis que son petit ami poussait profondément en elle. Thierry a caressé les seins des deux femmes, en tendant la main pour caresser sa copine, ou en traversant son corps pour tripoter les plus gros seins de Lucie.

C’était chaud. C’était dévergondé. C’était dépravé. Lucie a joui.

Lucie a joui fort. Le genre d’orgasme qui envahit son corps lentement, puis qui ne s’arrête plus. Elle a joui si fort qu’elle n’a pas pu s’empêcher de gémir et de crier, ses cris résonnant dans l’air immobile de la nuit.

Steph a tourné la tête et a dit quelque chose à Thierry que Lucie n’a pas bien saisi. Il a hoché la tête et s’est glissé hors de sa chatte une fois de plus.

“Emmenons cette fête à l’intérieur, ma chérie”, a dit Steph à Lucie, en sautant hors de la baignoire. Elle a attrapé une serviette et s’est séchée un peu, mais l’a seulement enroulée autour de sa taille, laissant ses seins nus. Thierry n’a pas du tout pris la peine de remettre la serviette après s’être séché. Il a pris Lucie par la main et l’a conduite dans la maison, marchant nus côte à côte et suivant sa petite amie.

Steph les a conduits dans la chambre et s’est retournée, laissant tomber sa serviette. Elle a commencé à parler, mais Thierry s’est avancé, mettant un doigt sur ses lèvres, tenant toujours la main de Lucie.

“Je pense que tu as mené la barque assez longtemps, bébé. Il est temps de laisser ton homme prendre les choses en main.” Steph a hoché la tête, solennellement et en silence. Lucie a été un peu surprise par le changement soudain de comportement de son amie.

“As-tu déjà attaché quelqu’un ?” Thierry a demandé à Lucie. Elle ne savait pas trop comment répondre, alors il a simplement enchaîné avec “Steph, allonge-toi sur le lit”. Steph s’est rapidement allongée sur le dos, les bras au-dessus de sa tête et les jambes écartées.

Lucie a regardé Thierry commencer à attacher sa meilleure amie au lit. “Tu pensais que j’avais oublié ton fantasme, bébé ?” a-t-il dit à Steph, qui tremblait visiblement d’excitation. “Tu n’as jamais parlé d’une fille en particulier, mais je me souviens quand tu m’as raconté ton fantasme, à savoir que je t’attache et que je baise une autre fille devant toi, alors que tu ne peux que regarder, sans même jouer avec ta petite chatte sexy. Eh bien, on dirait que ton souhait est en train de se réaliser, bébé.”

Steph a gémi bruyamment d’excitation, permettant à son petit ami de la lier au lit pendant que Lucie regardait. Thierry s’est ensuite tourné vers Lucie et s’est approché d’elle avec assurance, son érection saillante ouvrant la voie.

Il l’a prise dans ses bras et l’a embrassée, puissamment. Lucie a fondu dans ses bras et a une fois de plus oublié que c’était le petit ami de sa meilleure amie avec qui elle était. Thierry a fait courir ses mains le long de son dos et a serré ses fesses, de façon possessive. Il a grignoté son cou et l’a embrassée là, avant de faire glisser des baisers jusqu’à son lobe d’oreille.

“Putain, j’aimerais pouvoir toucher ma chatte !” cria Steph, attirant à nouveau l’attention des deux autres personnes sur elle. “Vous êtes tellement sexy ensemble, putain !” Steph s’est battue en vain contre ses liens.

Thierry a gloussé. “En temps voulu, ma chérie. Maintenant, sois une bonne fille et regarde-moi baiser ta meilleure amie”, a-t-il dit à sa petite amie qui se tortille. Thierry s’est ensuite tourné vers Lucie. “Maintenant, tu as un choix à faire.”

Elle a hoché la tête, se demandant ce qu’il voulait dire.

Thierry a baissé les yeux, parcourant son corps nu, l’inspectant. Elle s’était rarement sentie aussi nue de toute sa vie. C’était effrayant, mais aussi excitant. Thierry a tendu la main et a passé le bout de son doigt sur sa peau, le faisant courir sur le gonflement supérieur de son sein, encerclant le mamelon sans le toucher, et le faisant glisser jusqu’à son nombril.

“Maintenant, veux-tu que je te fasse l’amour lentement, tendrement et doucement ? Ou veux-tu que je te baise vraiment ?” lui a-t-il demandé, en la fixant de ses yeux verts intenses.

Lucie s’est souvenue des commentaires de Steph sur le fait que Thierry aimait les jeux de domination, et comment Steph fantasmait sur Lucie devenant la pute de Thierry, et se soumettant à lui. Lorsqu’elle a baissé les yeux sur la grosse bite de Thierry, sa décision était prise. Elle a parlé lentement et clairement.

“Thierry, je veux que tu me baises comme tu veux. Je veux que tu me domines. Pour ce soir, je veux être ta salope, être une pute pour ta grosse bite.” Elle a tendu la main et l’a serrée, s’émerveillant une fois de plus de sa circonférence. “Prends-moi, Thierry, et fais de moi la tienne, comme l’est mon meilleur ami.”

Thierry a souri, visiblement surpris par l’intensité de la réponse de Lucie. Il a jeté un coup d’œil à Steph. “Je suppose que vous, les filles, parlez vraiment de tout quand il s’agit de sexe”, a-t-il dit en gloussant.

“Alors, tu veux être ma salope ?” Thierry a demandé à Lucie. “Alors mets-toi à genoux et suce-moi”.

Lucie s’est surprise de la rapidité avec laquelle elle a obéi. Sa chatte jaillissait pendant qu’elle suçait Thierry, en le regardant. Elle n’avait jamais ressenti une telle chose auparavant. Elle a oublié sa propre personne, ses peurs et ses insécurités. Elle voulait seulement faire plaisir à cet homme, qui se trouvait être l’amant de sa meilleure amie.

“Oui, c’est ça, suce-moi bien”, a gémi Thierry. Il n’arrêtait pas de jeter des coups d’œil à Steph et de sourire. “Tu aimes regarder ton ami me sucer, bébé ?” a-t-il demandé.

“Mon Dieu, je ne peux pas décrire à quel point c’est chaud !” s’est-elle exclamée.

“Tu veux qu’on te mange la chatte ?” Thierry a demandé à Steph. Pendant un instant, Lucie a été déçue de savoir qu’elle allait être ignorée pendant que Thierry descendait sur Steph.

“Oui, Monsieur”, a gémi Steph. “S’il te plaît ?”

Thierry a baissé les yeux vers Lucie qui le suçait toujours consciencieusement. “As-tu déjà léché une chatte avant ?” lui a-t-il demandé.

Lucie se demandait si cela allait arriver. Steph s’était déjà jetée sur elle, et maintenant il était temps de lui rendre la pareille. “Non, monsieur”, a répondu Lucie. “Est-ce que tu veux que je le fasse ?”

“Oui. Mange la chatte rasée de ma copine sexy !” a répondu Thierry. Il a aidé Lucie à se lever et l’a conduite au lit, entre les jambes étendues de Steph. La chatte nue de Steph était visiblement scintillante, ses lèvres et son clitoris énormes d’excitation.

“Ne t’inquiète pas, si je la connais, ça ne prendra pas beaucoup de temps”, a chuchoté Thierry à l’oreille de Lucie.

Le cœur de Lucie s’emballait. Elle a baissé la tête et a étendu sa langue timidement, effleurant la pointe contre les lèvres de sa meilleure amie. Steph a haleté de plaisir. Encouragée, Lucie a léché un peu plus, la goûtant vraiment. Steph était un peu amère, mais légèrement sucrée. Ce n’était ni mauvais ni bon, juste intéressant. Lucie était définitivement excitée par le fait que Steph aimait vraiment être léchée.

“Oh mon Dieu, chérie, c’est si bon”, a-t-elle roucoulé.

Lucie a senti le lit se déplacer derrière elle. La grande main de Thierry a glissé entre ses cuisses, sentant à quel point elle était mouillée. Il a posé ses mains sur ses hanches et les a maintenues, et elle a senti le bout de sa queue se frotter contre elle.

Lucie a arrêté de se lécher et a regardé par-dessus son épaule, légèrement paniquée. “Est-ce que tu portes un préservatif ?”

Thierry lui a tapoté tendrement le dos. “Oui, Steph et moi en avons apporté quelques-uns pour quand je suis d’humeur à baiser son cul. Mais ne t’inquiète pas, je veux juste baiser ta douce et serrée chatte. Maintenant, mange ma copine pendant que je te baise par derrière.”

Lucie a hoché la tête et s’est exécutée. Elle a senti Thierry glisser en elle, lentement. Sa circonférence était tout ce qu’elle attendait. Au début, elle avait presque l’impression que c’était trop, car il essayait de faire entrer la tête. Elle était contente qu’elle soit si mouillée. Petit à petit, elle a senti qu’il en poussait davantage en elle, dépassant son entrée, la grosse tête en forme de champignon entrant en elle. Elle a réalisé que Thierry était le premier homme à la baiser depuis Steve.

“Il me baise !” Lucie a crié. “Steph, ton petit ami me baise !”

“Est-ce que c’est bon bébé ? Est-ce que c’est gros ?” Demande Steph.

“Oui, oui, c’est gros. Et c’est bon !”

Thierry l’a pénétrée avec de plus en plus de sa longueur. Il a pris son temps, laissant Lucie s’adapter à chaque centimètre. Finalement, elle a senti son bassin contre ses fesses, et a su qu’il était tout à fait en elle. Elle se sentait incroyablement pleine.

“Lucie ?” a demandé Steph.

“Oui ?” Lucie a demandé, les yeux toujours fermés, étourdie par la sensation.

“Tu es vraiment sexy avec la bite de mon homme en toi. Je me demandais… pourrais-tu m’aider à prendre mon pied maintenant ?” Steph a demandé, en suppliant pratiquement.

Lucie a réalisé qu’elle avait négligé son amie et la bienfaitrice de la bite qu’elle recevait. Elle a recommencé à lécher le clito de Steph avec une vigueur lascive, alimentée par la sensation de se faire baiser par Thierry. Lucie a glissé deux doigts dans Steph pendant qu’elle la dévorait.

Thierry, pendant ce temps, avait commencé à faire glisser sa grosse bite dans et hors de la chatte de Lucie avec de longs et lents coups. “J’adore la chatte de Lucie, bébé”, a-t-il dit à Steph. “Elle est vraiment belle. Merci de me laisser la baiser.”

“N’importe quelle… fois…” Steph a haleté et a soudainement crié “Oh mon Dieu, oui !”.

“Est-ce que tu viens bébé ? Est-ce que tu viens pendant que ton meilleur ami la lèche et que je la baise en levrette ?” demanda Thierry.

“Oui, oui, oui !” cria Steph, même si Lucie savait déjà que son amie allait venir. “Baise-la. Baise sa chatte !”

Lucie a fait glisser ses doigts hors de Steph et s’est concentrée sur elle-même et sur la sensation d’être pilonnée par Thierry. Elle devait admettre que sa grosse bite était bien plus intense que toutes celles qu’elle avait eues auparavant.

Thierry a pilonné et pénétré Lucie pendant plusieurs minutes sous le regard de Steph. Lucie n’avait jamais eu de public auparavant et a réalisé qu’elle aimait ça. Elle a été choquée lorsque Thierry l’a doucement attrapée par les cheveux et s’est penché en avant. “Je veux que tu jouisses pour moi. Je veux te sentir jouir autour de ma queue épaisse. Frotte ton clito pendant que je te baise et que ma copine regarde.”

“Oui, monsieur”, roucoule Lucie, glissant sa main entre ses cuisses pour frotter son clito avec ses doigts. “Si bon…”

Thierry s’est vraiment acharné sur elle, baisant sa chatte profondément et durement pendant qu’elle frottait son clito. Lucie était juste perdue dans les sensations agréables, à tel point que cela a presque été une surprise pour elle quand elle a joui.

Elle a joui fort. Elle a crié fort alors que Thierry la pilonnait. Une vague de plaisir après l’autre a secoué son corps alors qu’il la remplissait de sa grosse bite. Petit à petit, il a ralenti, la laissant redescendre de son euphorie.

Lucie a gémi lorsqu’il a fait glisser sa queue encore dure hors de sa chatte. C’était déstabilisant de passer d’un état si plein à un état si vide. Elle a regardé Thierry détacher Steph ; Lucie était trop vidée de son énergie pour bouger elle-même et était toujours à quatre pattes, les fesses en l’air, le torse appuyé contre le drap du lit.

“C’était tellement chaud”, roucoule Steph, embrassant et caressant son homme une fois qu’elle était libérée. “Comment veux-tu jouir, tombeur ?”

Thierry avait en fait l’air un peu timide quand il a dit “Je veux vous faire un soin du visage à tous les deux”.

Steph a gloussé. “Qu’en penses-tu, Lucie ? Devrions-nous donner à mon homme, une finition porno pour ce plan à trois ?”

“Il est monté comme une star du porno et baise comme une star du porno, alors oui, laissons-le finir comme une star du porno”.

Steph a sauté au sol, entraînant Lucie avec elle. Les deux filles se sont agenouillées et Thierry s’est tenu au-dessus d’elles. Steph a enlevé le préservatif et a commencé à le sucer avec avidité.

“Tu as aimé comment je t’ai baisée ?” Thierry a demandé à Lucie.

“Mon Dieu oui”, a-t-elle gémi.

“Tu aimes ma grosse bite ?” a-t-il poursuivi.

“C’était incroyable. J’ai adoré”, a répondu Lucie, honnêtement.

“Aide Steph à la lécher.”

Les filles ont fait une double fellation à Thierry pendant un moment, alternant l’utilisation de leurs langues sur sa tête, son manche et ses couilles. Lucie savait qu’il était proche, mais elle imaginait qu’il se retenait aussi longtemps que possible pour savourer l’expérience.

“Tu étais si sexy en la baisant, bébé. Tu as baisé deux filles sexy ce soir. Tu es un tel étalon. Maintenant, donne-nous ton sperme. S’il te plaît, bébé, donne ton sperme à ces filles affamées, excitées et salopes !”

“Oh mon Dieu”, gémit Thierry alors que sa queue entrait en éruption. La première salve puissante a frappé Steph au menton. Elle a ouvert la bouche pour attraper la deuxième giclée, en pompant son manche avec sa petite main. Dans une brume lascive, Thierry s’est tourné juste assez pour que la troisième, la quatrième et les dernières salves frappent la bouche et le menton de Lucie.

Steph s’est retournée pour embrasser et lécher le sperme sur le visage de Lucie. Lorsqu’elle fut satisfaite, elle leva les yeux vers Thierry une fois de plus. “Je savais que tu étais un étalon, mais tu m’as vraiment impressionnée ce soir bébé. Tu nous as bien baisées toutes les deux, n’est-ce pas Lucie ?” Lucie a hoché la tête.

“Tu ferais mieux de te reposer”, a poursuivi Steph.

“Pourquoi ça ?” demanda Thierry.

“Eh bien, si tu veux nous rendre tous les deux heureux pendant le reste du voyage, tu auras besoin de toute ton énergie !”.